Protocole Bonheur

Comme vous le savez certainement déjà , j’ai mis en vente il y quelques jours déjà mon protocole bonheur !

Celui qui m’a permis d’en arriver là où je suis aujourd’hui !

Celui que j’ai testé en approuvé depuis dix ans !

J’ai décidé de vous le partager et de vous en faire profiter !

Durant 8 semaines nous aborderons 10 modules !

Un module chaque semaine ( sauf la première ) ainsi qu’un bonus sur l’organisation !

Huit semaines sur le campus électronique pour découvrir mes ressources clés pour vivre le bonheur au quotidien !

voici quelques témoignages de la première session :

« merci Sophie , tu as changé mon quotidien , tout n’est pas réglé mais je vis les choses différemment grâce à ton coaching en ligne »

« J’ai beaucoup aimé la formation sur plusieurs semaines . Sophie est disponible et de bons conseils , tu m’as aidé à travers tes exercices à avancer »

« Cette formation est un très bon point de départ pour mon épanouissement personnel , elle m’a aidé à changer de vie et à être plus en accord avec moi-même , merci Sophie »

« Très bonne formation avec une coach à l’écoute qui à travers son expérience me permets de me sentir moins isolée dans mes doutes . Merci encore pour cette formation et la personne que tu es Sophie »

« Merci Sophie , grâce à toi j’ai pu passer un cap , celui de la séparation , tout n’est pas parfait mais j’avance »

« Merci Sophie , je me sens guérie émotionnellement, physiquement grâce à ces six semaines . Mille mercis

Bien sûr , vous aurez des bas, la vie est ainsi faite et nous ne vivons pas que des moments de purs bonheur mais au terme de ces 8 semaines vous saurez comment y faire face!

C’est la rentrée, vous voulez que cette année scolaire soit sous le signe du changement pour vous et pour vos proches?

Ce protocole est fait pour vous!

8 semaines … 10 modules

8 semaines pour vous accompagner à changer votre quotidien, 8 semaines pour vous accompagner sur tous ces thèmes qui m’ont permis de changer et de passer de la jeune femme sans assurance, qui a toujours besoin de la validation des autres, qui a peur de ne pas être aimée, qui n’a pas de temps pour elle, qui a l’impression de ne pas vivre sa vie, qui a tout pour être heureuse mais qui n’y arrive pas à celle que je suis aujourd’hui : une ( moins) jeune femme qui a appris à s’accepter , à s’aimer, qui se donne de la valeur, qui sait exactement ce qu’elle veut dans la vie et qui atteint, à son rythme, tous ses objectifs mais surtout qui est HEUREUSE chaque jour, malgré les difficultés de la vie!

Si vous en avez assez de passer votre temps à râler sur ce qui ne va pas, si vous avez envie de changer, de vivre une vie qui vous convient parfaitement ,

Si vous aussi, vous voulez changer votre quotidien, si vous avez envie de vivre le bonheur chaque jour, si vous voulez apprendre à vous accepter et à vous faire confiance pour avancer dans la vie en toute sérénité et en voyant la vie en rose ,

Alors rejoignez moi sur ce PROTOCOLE BONHEUR

Durant 8 semaines nous aborderons les thèmes suivants sur le campus virtuel:

Module 1 : La gratitude

Module 2: la pleine conscience

Module 3 : la pensée positive

Module 4: les 4 accords toltèques

Module 5 : les croyances limitantes

Module 6 : la confiance en soi

Module 7 : Ecouter son corps

Module 8 : Lâcher prise

Module 9 : Prendre du temps pour soi (et s’aimer)

En cadeau, je vous ai préparé un module sur l’organisation , pour enfin vivre une vie plus  » slow »! 💝 🎁

Vous aurez accès au deux premiers modules dès la première semaine et vous aurez ensuite un module par semaine.

Pour chaque module, vous aurez une vidéo à visionner et des exercices à faire pour mettre en pratique car ce n’est pas ce que vous savez qui va changer votre vie mais ce que vous allez en faire , alors ACTION!

Ce protocole bonheur est au prix de 150 euros .

Vous avez la possibilité de le payer en 3 fois sans frais ou en une seule fois.

Vous trouverez les deux liens ci dessous

En trois fois sans frais :

https://sohappy.mykajabi.com/offers/skDXLuYp

En une seule fois :

https://sohappy.mykajabi.com/offers/a6nErb4F

Le premier module de ce protocole bonheur sera disponible le 7 Octobre prochain sur le campus virtuel .

(PS : Vous avez un accès à vie à ce protocole )

Comment fait on pour apprendre à s’aimer ?

Comment faire pour apprendre à s’aimer lorsque , pour une ou pour plusieurs raisons, notre cerveau à intégrer l’idée que nous ne méritons pas d’être aimée et encore moins de nous aimer .

Je vais vous raconter une histoire …

Il était une fois une petite fille , un jour son papa lui annonça qu’il partait vivre à 6000 km d’elle pour recommencer une nouvelle vie .

Cette petite fille s’est alors mis en tête que si son papa partait, c’était parce qu’elle ne méritait pas qu’il reste la , à côté d’elle , peut être même , avait elle fait quelque chose de mal pour qu’il s’en aille si loin .

Et puis , comme toujours dans la vie les situations se reproduisent jusqu’à ce que l’on comprenne la leçon .

Les ami(e)s aussi sont donc régulièrement partis au cours de sa vie , au collège , au lycée puis dans sa vie d’adulte, elle s’est sentie abandonnée de nombreuses fois , intégrant à chaque fois un peu plus qu’elle ne méritait pas que les gens l’aiment , que les gens restent près d’elle et donc qu’elle ne valait pas grand chose .

Cette croyance s’est ancrée en elle , au plus profond d’elle même , de plus en plus jusqu à croire qu’elle ne méritait pas de vivre , il y avait en elle cette croyance qu’elle était là mais qu’elle était plus une contrainte qu’autre chose pour ceux qui l’entourent . Une envie de disparaitre pour ne pas gêner , déranger !

Elle a cherché à être « la mieux possible  » pour qu’on l’aime . Elle a dit oui à tout pour ne pas qu’on la rejette , elle avait besoin de sentir qu’on l’aime, toujours , tout le temps . Elle ne s’aimait tellement pas elle même .

On peut faire tellement de choses pour être aimé à tout prix!

Et puis un jour , elle a décidé d’inverser le cours des choses . Elle a compris .

Elle a compris qu’avant d’espérer que les autres l’aiment , il fallait qu’elle apprenne à s’aimer elle même ! Il fallait qu’elle comprenne qu’elle avait de la valeur . Que ce n’est pas parce qu’elle s’est sentie rejetée , abandonnée qu’elle ne mérite pas de se donner et de recevoir de l’amour .

Vous l’avez compris , cette petite fille c’est moi !

Pendant longtemps j’ai pensé que je ne méritais pas que l’on m’aime , que si mon propre père m’avait laissé, c’est parce que très certainement je ne valais pas grand chose .

Aujourd’hui je sais , je sais que les adultes, lorsque nous sommes enfants prennent parfois de décisions que nous ne comprenons pas mais que ça n’enlève pas leur amour.

J’ai compris que chaque être humain a la même valeur , je sais qu’il n’y en a pas un qui vaut plus qu’un autre .

Je sais que je mérite de m’aimer et d’être aimée .

Je sais que mes besoins sont aussi important que ceux des autres , même s’il m’est encore parfois difficile de ne pas me « sacrifier » pour faire plaisir et espérer encore un peu plus d’amour .

Je crois que pour apprendre à s’aimer il faut commencer par prendre conscience que nous avons tous la même valeur , il faut aussi comprendre que même si nous nous sommes sentis abandonnés, rejetés , rabaissés , ce ne sont pas les autres , aussi proches peuvent ils être de nous , qui vont décider de ce que nous valons , de ce que nous méritons , de l’amour que nous avons le droit de recevoir .

Vous connaissez peut être cette image du billet : si je vous montre un billet froissé de 500 euros, penseriez vous qu’il vaut 200 ou même 0 euros ? Non , même froissé le billet a toujours la même valeur , même déchiré en deux !

Vous êtes , nous sommes pareils !

Même froissés , même déchirés nous avons toujours la même valeur !

Prenez conscience de cela ! Vous avez de la valeur .

Donnez vous le droit de vous donner de l’amour .

Aimez vous et soyez indulgent avec vous comme vous le seriez avec votre meilleure amie .

Aimez le petit enfant en vous qui a manqué d’amour , consolez le ! Parlez lui , dites lui à quel point vous êtes fier de lui !

Faites vous plaisir , faites des choses qui vous font du bien , accordez vous des moments pour vous !

Faites la liste de toutes les choses bien que vous avez faites dans votre vie .

Félicitez vous dès que vous faites des progrès , dès que vous vous dépassez!

Soyez fiers de vous , de la belle personne que vous êtes !

Je sais que ce n’est pas simple et que lorsque ces croyances sont ancrées en nous il est difficile de s’en apercevoir et de se dire que les choses peuvent changer !

Mais je vous assure que c’est possible !

On peut apprendre à s’aimer !

Et si on commençait maintenant ?

Se libérer de la colère

lion-2232788_1920

Parce que parfois nous perdons nos moyens, parce que dans certaines situations c’est trop difficile de garder son sang froid alors voici quelques petits exercices qui aident à retrouver le calme en nous.

Nous avons beau faire de la méditation ( ou pas) , essayer d’être zen… il y a des fois où nous nous mettons en colère. C’est plus fort que nous. On explose littéralement! c’est un tsunami d’émotions qui nous ravage et qui met à mal notre sérénité et notre bien-être.

Comment faire dans ce cas là pour retrouver rapidement notre sérénité?

 

Il va falloir tout d’abord accepter d’être en colère, s’en donner le droit et ne pas s’en vouloir. NOUS AVONS LE DROIT DE RESSENTIR DE LA COLÈRE!!!

La première chose à faire est de ne pas rester en contact avec ce qui nous met en colère ( personne , situation…) . Sortez, prenez l’air, respirez profondément. Il faut oxygéner notre cerveau afin de ne pas continuer à le « nourrir » de cette colère, cela envenimerait juste la situation mais ne résoudrait rien .

angry-2191104_1920

Ensuite, je vous conseille de vous isoler et d’écouter sur YOUTUBE une « médiation pour calmer la colère  » ! C’est super efficace et il y a en a vraiment de géniales qui apaisent très vite. N’hésitez pas à les tester.

Je vous encourage, dans un second temps à noter sur un papier ce qui vous a blessé, touché, pourquoi cela s’est transformé en colère. Qu’avez vous ressenti ( injustice, incompréhension..)? Posez des mots sur vos sentiments , sur ce que vous ressentez a cet instant précis, vous allez voir que de l’écrire va vous libérer déjà d’une partie de cette colère, cela va vous soulager presque instantanément. Vous allez sentir le calme revenir tout doucement en vous.

Vous pouvez également faire un exercice d’ancrage : respirez et revivez une situation dans laquelle vous vous êtes senti fort(e), une situation où vous avez réussi à ne pas vous énerver et où vous avez été fier de vous. Revivez cette situation avec tous vos sens.

lightning-1056419_1920

Enfin , une fois le plus gros de la tempête passé, parlez calmement de ce que vous avez ressenti, avec la personne concernée ou pas. Exprimez simplement vos sentiments,  vos émotions. Commencez vos phrases par « je me suis sentie, je n’avais pas envie de, j’ai éprouvé ,.. » Ne parlez qu’à la première personne, parlez simplement de vos ressentis à vous.

Pour finir, il va falloir vous interroger car, en général,  lorsque l’on ressent de la colère, c’est avant tout  contre soi-même que l’on est en colère…. Est ce que cela fait écho en vous?????

Dans cette situation bien précise, qu’est ce qui aurait pu vous mettre en colère contre vous ( vous vous êtes senti(e) naïf(ve), vous vous en voulez-vous de n’avoir pas su dire non, …), comment faire la prochaine fois pour ne plus être en colère après vous?

 

Je vous invite à imprimer cet article, ou à le mémoriser afin que vous puissiez vous en servir dès que vous vivrez de nouveau un moment de colère. Vous en observez aussitôt l’efficacité.

 

A très vite

Sophie

 

Vous souhaitez recevoir mon e-book gratuit ? des exercices pour vivre le bonheur au quotidien?

C’est par içi: E_BOOK GRATUIT

 

 

 

 

 

6 semaines pour être heureu(se)x

sunset-3305334_1920Vous en avez assez de voir la vie en noir, votre vie n’est pas tout à fait comme vous l’aviez imaginée, vous doutez, manquez de confiance en vous et avez souvent le moral dans les chaussettes, du mal à vous accepter, à vous aimer?
Alors c’est parti, on va embarquer ensemble pour 6 semaines d’accompagnement pour que vous retrouviez , à vos yeux, votre véritable valeur, pour que vous vous leviez chaque matin avec le sourire et l’envie de vivre une merveilleuse journée. On va faire sauter ces croyances bien ancrées et qui vous empêchent de vivre VOTRE vie, celle que vous méritez de vivre!
Moi aussi, j’ai connu, les matins chagrins, moi aussi je sais ce que c’est que ne pas se sentir à la hauteur, moi aussi j’ai douté de moi et de l’importance que j’avais! Mais j’ai surmonté tout cela et je veux que vous aussi vous viviez le bonheur au quotidien!
Alors, c’est parti ? On choisi le bonheur ensemble?
L’accompagnement que je vous propose durera six semaines et est jusqu’à samedi soir 20h à 29 euros ( pas par semaine, 29 euros une seule fois avec la possibilité de payer en deux fois)
Ensuite elle sera à 49 Euros!

6 semaines d’accompagnement , c’est içi que ça commence !

Coaching 6 semaines

Les kilos émotionnels

 

weight-loss-2036969_1920

Parce que je suis convaincue que le poids n’est pas qu’une affaire d’alimentation et de sport ( même si, biensûr , cela ne fait pas de mal)

2015: Une année pourrie.

L’année 2015 est une année particulièrement éprouvante pour moi. J’apprends en quelques semaines d’intervalles la maladie de ma maman, la maladie de mon beau père, son compagnon, qui est une personne très importante dans ma vie, il y a beaucoup de décès autour de nous, entre mon mari et moi, nous perdrons 5 personnes de notre entourage cette année la. C’est également l’année du lancement de mon entreprise de courtage en prêt immobilier, avec tout le stress que cela peut engendrer, la peur de ne pas être à la hauteur, de ne pas y arriver… et enfin c’est l’année où mon mari est muté et part travailler très tôt pour rentrer très tard, chose que je ne vis pas forcément très bien vu les circonstances et nos 3 enfants à s’occuper. Gros sentiment d’abandon.

Moi qui avait toujours eu la chance, je dois bien l’avouer, de pouvoir manger tout ce dont j’avais envie sans jamais prendre de poids, je vois mon poids augmenter doucement mais sûrement. En 3 ans, j’ai pris 10 KG!

Je vais être honnête les régimes, ça ne me dit pas grand chose et le sport , et bien à vrai dire je manque un peu de temps . 3 enfants, deux entreprises, un mari  qui rentre toujours tard… Disons que je ne prends pas le temps.

Et puis pour être tout à fait sincère, je sais parfaitement que ces kilos sont surtout liés à ce qu’il se passe dans ma tête… je suis habituée à écouter mon corps, ses signaux et je sais que là, il essaie de me dire des choses.

Sauf que cette prise de poids a suivi une période tellement « riches » en événements compliqués que je ne sais pas vraiment quel est le symptôme déclencheur, si tenté qu’il n’y en est qu’un.

weight-loss-850601_1920

Depuis quelques mois, j’étudie beaucoup ces kilos émotionnels.

Je cherche à comprendre pourquoi nous ne sommes pas tous égaux face à la balance pour moi mais aussi pour vous aider à vous.

Alors bien sur, il y les problèmes de santé qui jouent beaucoup sur la prise ou la perte de poids mais il y a aussi tout ce que l’on nous a transmis depuis  que nous sommes enfants.

De la façon dont on nous a nourri a la naissance ( je ne parle pas du fait qu’on ai été allaité ou pas mais plutôt de l’amour qu’on nous a transmis dans ces moments là) jusqu’à toutes ces croyances qu’on nous a bien ancré au plus profond de notre cerveau ( il faut finir son assiette, on ne gaspille pas, oh regarde ces belles joues rondelettes, il faut bien déjeuner le matin, Vous n’allez pas laisser ces 3 morceaux de viande dans le plat, dans notre famille on est des gros mangeurs, je dois manger des légumes , …).

 

Et bien bonne nouvelle tout cela peut changer, on peut travailler sur ses croyances limitantes , changer notre mode de pensée parce que vous savez quoi????

 

belly-2473_1920

Plus vous pensez a ne pas prendre de poids et plus vous allez en prendre.

Et tant que vous écouterez ces injonctions qui ont bercé votre enfance ( il faut finir son assiette, il ne faut pas gaspiller…) , vous prendrez du poids ( ou vous n’en perdrez pas … durablement).

Je suis convaincue d’une chose, encore une fois , a part problème de santé, il n’y a aucune raison que certain(e)s prennent du poids et d’autre pas. Je ne crois pas au fait que certains sont fait pour être plus enrobés que d’autres.

Alors comment faire, me direz vous?

Tout d’abord, je vous invite à écrire sur un cahier comment vous vous définissez par rapport à votre corps et à la nourriture. Ecrivez ce qu’il vous passe par la tête . Cette première prise de conscience est capitale pour faire changer les choses.

ex: dès que je fais un écart, je prends du poids, j’ai toujours eu la culotte de cheval, je prends du ventre dès que je bois de la bière, je ne suis pas raisonnable…

Ensuite , amusez vous à noter ce que vous disaientt vos parents, souvenez vous des repas de votre enfance, que se passait il? qu’est ce qu’on vous rabâcher?

ex: finis ton assiette, tu vas me faire plaisir et manger ce bon repas que je t’ai préparé avec amour, tu n’es pas gentil, tu n’as rien mangé, fini ton assiette, as tu pensé aux petits africains qui meurent de faim…

Vous pouvez également noter dans un cahier votre perception de la bonne santé. Faut il être enrobé pour être en bonne santé? Faut il être très mince? Comment est, dans votre vision des choses , un corps en bonne santé. Dessinez le . Dessinez vous. Qu’est ce qu’il en ressort? quelle différence y a t il entre votre coprs à vous et celui de la personne en bonne santé?

Déjà prendre conscience de tout cela est un énorme pas en avant pour retrouver un corps qui vous convient. Savez vous que prendre conscience de tout cela c’est déjà faire la moitié du chemin pour changer les choses?

Il y a une autre chose que j’ai remarquée. C’est qu’auparavant, quand je mangeais sans regarder, je mangeais quand j’avais faim, j’arrêtais quand je n’avais plus faim, je mangeais sans aucune culpabilité .

Je crois que cela aussi est très important.

Savez vous reconnaître les signaux de la faim ? Moi je ne savais plus, je mangeais quand il fallait manger mais pas quand j’avais faim.

Et pourtant c’est quelque chose de primordial, si vous mangez sans avoir faim, donc sans que votre corps ai BESOIN de nourriture, vous stockez, si vous attendez d’avoir trop faim pour manger, votre corps se met en mode famine et vous stockez. Si vous finissez votre assiette alors que vous n’avez plus faim, vous stockez!!

Il faut réapprendre à s’écouter! et ouiiiiiii, encore et toujours s’écouter.

Mangez quand vous avez faim, mangez avec plaisir, savourez, et arrêtez lorsque vous n’avez plus faim. C’est quelque chose d’essentiel .

Enfin, une chose qui est primordiale également c’est de s’aimer et d’aimer son corps . Je vous encourage à noter chaque partie de votre corps que vous aimez. Demandez à vos (très) proches ce qu’ils préfèrent chez vous. Notez tout cela dans votre petit cahier.

Petit à petit réapprenez à aimer ce corps qui n’est peut être pas celui que vous voudriez mais qui vous porte malgré tout, chaque jour.

 

Mes apprentissages, pas finis car on apprend chaque jour, mais disons suffisamment avancés, cela fait deux semaines que je travaille sur moi , après avoir mis à plat toutes ces croyances, grâce à des exercices de PNL, de libérations émotionnelles et encore plein d’autres techniques de ma « boite à outils « , pour l’instant, en deux semaines j’en suis à deux kilos perdus, j’espère arriver à ces fameux dix kilos avant la fin de l’année… je vous dirais…

 

 

Belle journée a tous et à toutes

 

PS: Vous voulez recevoir mon e-book gratuit pour vivre le bonheur au quotidien, c’est par  ici : http://eepurl.com/dt3-zv

 

 

De quoi ai je besoin maintenant ?

#So happy

Cette question est primordiale . Il faut apprendre à s’écouter , à écouter ses besoins, son corps .

Ce n’est pas toujours simple d’apprendre à se mettre à l’écoute de son corps , nous sommes habitués à foncer , à avancer tête baissée , parce qu’il le faut, parce qu’on doit , parce qu’on a pas le choix !

Et pourtant …

Nous nous en demandons bien souvent beaucoup plus que nécessaire . Nous voulons être parfaits, être de bons parents, des bons amis , de bons enfants avec nos propres parents , de bons employés , de bons collègues , de bons parrains et marraines, de bons frères et sœurs .

Bref , nous nous ne accordons pas souvent le droit de faire de notre mieux , ni plus , ni moins ! ( accords toltèques , encore et toujours ! 😊)

Nous cherchons toujours à faire plus , à faire mieux .

Il faut que nous allions au sport pour avoir un magnifique corps , il faut que fassions de supers plats pour toute la famille mais sans grossir non plus , il faut que nous soyons à l’écoute de nos enfants,que nous ayons une maison bien rangée, que l’herbe soit tondue régulièrement . Il faut, il faut, il faut … ok mais nous de quoi avons nous besoin, NOUS, en ce moment même ???

Apprendre à écouter son corps , c est apprendre à s’aimer , à se respecter .

Je vous invite à vous obliger, plusieurs fois par jours, à vous poser cette question.

D’abord avant les repas , pour apprendre à écouter votre faim , puis à chaque moment où vous n’êtes pas soumis à une obligation professionnelle .

En ce moment , ai je besoin de repos ? De calme ? De boire ( de l’eau de préférence même si un Mojito ne fait pas de mal de temps en temps ! 😉 ) ?de manger ? …

Vous allez voir qu’en vous écoutant votre stress va diminuer , vous aller perdre du poids ou en prendre selon vos besoins , vous aller prendre confiance en vous , vous aller gagner en efficacité et vous atteindrez plus facilement vos objectifs .

La reconnaissance de ses besoins physiques est souvent proportionnelle à l’estime que l’on a de soi .

Il s’agit d’être conscient de sa valeur personnelle afin de savoir écouter les besoins de son corps .

Voici un petit exercice inspiré de l’EFT ( émotional Freedom technique)

Composez des phrases basées sur ce mode :

Même si …. je m’aime inconditionnellement et me respecte profondément

Faites en entre 5 et 10 .

Derrière le « même si », on marque une pensée , un comportement , une douleur , qq chose qui ne nous satisfait pas à l’instant T .

Exemple : même si je me trouve trop dur(e) avec mes enfants ou encore même si je me trouve trop grosse , ou bien même si je suis en colère …

Vous allez ensuite répéter ces phrases comme un mantra tout en vous massant un point situé sous votre cou , prenez la tête des clavicules ( ce sont deux petites boules situées à la base du cou , au dessus de votre poitrine ) , descendez deux cm , cela fait comme un creux et massez pendant que vous répétez ces phrases pendant cinq minutes environ .

Le but de cet exercice est d’augmenter votre estime de vous afin que vous puissiez , sans culpabilité , apprendre à vous respecter et à vous écouter pour gagner en sérénité et en bonheur .

Un peu de calme!

pexels-photo-235990.jpeg

Vous aussi vous avez toujours l’impression que votre cerveau ne s’arrête jamais? Il ressasse la réflexion de votre collègue, la remarque de votre conjoint, la pique de votre chef. Et du coup la boule au ventre, l’agacement , la colère ne vous quitte pas…

Il vous rappelle 20 fois dans la journée que vous devez ABSOLUMENT penser à préparer le pique nique de votre progéniture pour le lendemain, à aller chercher le costume pour demain au pressing…

Bref. Vous avez l’impression d’être au bord de l’implosion en permanence.

Avec les vies effrénées que nous menons, nous pensons tous à 1000 choses dans la journée et notre mental est hyperactif. Cependant il faut aussi savoir faire des pauses dans ces bavardages incessants afin se détacher des émotions négatives que nous avons accumulées .

La médiation est idéale pour cela. Savez vous pourquoi?

Parce que méditer c’est se recentrer sur soi, c’est être dans le moment présent, c’est observer nos pensées sans s’y accrocher.  Méditer c’est laisser de côté ce qui nous définit afin de se concentrer sur ce que nous sommes vraiment, c’est déplacer sa conscience de l’extérieur de notre être à l’intérieur.

« Pour naître à ce qui reste, il faut savoir mourir à ce qui passe » ELINA VORGER (livre : si j’étais plus)

Alors non, méditer ce n’est pas simple, il faut parfois un peu de temps pour y arriver. Ce n’est pas évident , c’est même plutôt désagréable au départ. Lors des premiers essais , on a tout un tas de pensées qui nous viennent, on a envie de bondir pour aller faire tout ce que l’on a oublié, on se dit que ce n’est pas pour nous, que c’est nul , que ça ne sert à rien!  On a des aiguilles dans les fesses et rester assis la sans bouger relève presque d ela torture!

Mais si vous persévérez alors vous toucherez du doigt ce moment de grâce, cette plénitude que l’on peut ressentir lorsque l’on arrive réellement à se connecter a soi. C’est un sentiment de bonheur absolu, on se sent bien, léger, comme sur un nuage. c’est le calme absolu.

Si méditer est quelque chose de trop difficile pour vous, ou bien en plus de la méditation vous pouvez vous amusez au cours de la journée a vivre le plus de choses possibles en pleine conscience.

De votre douche du matin au reveil de vos enfants, de votre repas du midi à votre session de running, de votre arrivée au bureau à votre trajet en voiture, métro ou autre, essayer de vivre tous les moments possibles en pleine conscience.

Ca veut dire quoi au juste? Cela veut dire essayer de mettre toute votre conscience sur le moment qui se passe. Je m’explique: pendant votre douche appréciez l’eau chaude qui coule sur votre peau, prenez le temps de sentir vraiment l’odeur de votre gel douche, la douceur de la serviette… Lorsque vous allez reveiller vos enfants, savourez chaque seconde, chaque odeur… lorsque vous courrez ressentez ce qui se passe dans vos pieds, sont ils froids, chauds? et vos cuisses? sentez vous le soleil ou le vent sur votre peau? , sentez l’air froid qui rentre dans vos narines et qui ressort plus chaud par votre bouche? Lorsque vous marchez pour arriver à votre bureau, regarder les batiments qui vous entourent comme si vous les découvriez, appreciez le soleil, le lever du jour, la forme des nuages… tout ce qui se passe autour de vous et en vous. Rester présent à ce que vous faites a le grand avantage de faire taire les petites voix dans votre tête, il est absolument impossible  pour notre cerveau d’être à la fois dans la pleine conscience et de partir dans mille et une pensées.

La méditation et la pleine conscience sont à mon avis, deux choses indispensables au bien-être , au bonheur. Cela apporte un apaisement instantané.

Savoir savourer tout ce qui est agréable dans notre quotidien nous permet  également de nous focaliser sur le positif ( et comme nos pensées sont des aimants, d’attirer d’autres choses positives… pour ceux qui ont lu les articles précédents 🙂 ).

Ce mental c’est comme un animal sauvage que nous devons domestiquer. Petit à petit en prenant l’habitude d’être dans la pleine conscience et grâce à la méditation, vous le déprogrammez de ce bavardage perpetuel et vous ramenez le calme dans la tempête de vos pensées.

Ne me croyez pas , essayez… pratiquez ! 😉

Et les jours où ça va moins bien?

pexels-photo-206402.jpeg

Le bonheur est un chemin, pas une destination.

Pas facile de se sentir bien , aligné(e) , heureux au quotidien. Nous avons tous nos petits et gros tracas , alors comment faire ces jours là ???

Dans un premier temps je dirai qu’il faut accueillir… accueillir ce « moins bien », accepter de ne pas toujours être au top, accepter que nous vivons tous des épreuves et qu’il y a des jours où le moral est moins bon. Nous avons le droit de ne pas aller bien. Il est primordial de s’y autoriser sans culpabilité ! ON A LE DROIT !!! La vie est cyclique et nous traversons tous des moments plus durs que d’autres , il est impossible d’être pleinement heureux chaque jour. Cependant , cela ne doit pas nous empêcher d’apprécier ce qui a été agréable au cours de ces mauvais jours!

Peut être avons nous à en retirer quelque chose de positif malgré tout ? Peut être avons nous appris dans cette épreuve? Et puis peut être pas, peut être que c’est juste une mauvaise journée, une mauvaise passe.

Ce sont , à mon avis, des moments où il faut beaucoup s’écouter, écouter son corps, son intuition. Prenez le temps de repérer les zones de tensions, de douleurs s’il y en a. Vous savez certainement que le corps et l’esprit sont toujours liés et parfois sentir son corps peut nous aider à comprendre notre mal être du jour, à comprendre ce qui nous pèse. Prenez le temps de le noter , d’écrire tout ce qui vous passe par la tête. Dans bien des cas, juste le fait d’écrire soulage. Le mieux est de le faire dès que vous commencer à vous sentir moins bien ( en fait l’idéal est de le faire tous les jours, mais si vous le faites déjà dès que vous sentez le moins bien arriver, c’est un premier pas!)

Prendre du temps pour soi est , dans ces moments la , encore plus important, même si ce n’est qu’une demi heure dans la journée!

Prenez le temps de faire une méditation (vous en trouverez sur you tube ( j’aime pour ma part en écouter une qui s’appelle « 21 jours pour changer sa vie »), faites des choses qui vous font du bien, cela peut être prendre un bain , aller vous balader en forêt ou dans la nature. Moi j’aime aller voir l’océan dans ces moments là mais parce que j’ai la chance qu’il ne soit pas trop loin.

En fait il faut se reconnecter à soi, ce que l’on appelle être aligné(e), être en accord avec ce que nous sommes profondément et alors nous pouvons traverser les zones de turbulences avec un peu plus de sérénité.

J’ai perdu, l’année dernière, quelqu’un de très important dans ma vie, j’ai passé des semaines, des mois même à me demander comment j’allais faire pour survivre à sa perte, je pleurais chaque jour . je ressentais une tristesse incommensurable mais durant toute cette période difficile j’ai continué à apprécier à leurs justes valeurs les petits moments de bonheur, j’ai continué mon cahier de gratitude , je me suis recentrée sur moi et sur les gens que j’aime parce que même dans les plus gros moments de douleur, il y a toujours des petits bonheurs qu’il ne faut pas laisser passer.

La vie ne sera jamais parfaite et si nous attendons qu’elle le soit pour être heureux nous ne le serons jamais. Savourons chaque petit moment de joie même les jours les moins bons et donnons nous le droit de ne pas toujours être au top!

Le bonheur est un chemin, pas une destination….

 

 

Vos pensées et vos actions sont des aimants

pexels-photo-424517.jpeg

Tout ce que nous pensons et faisons a un impact sur notre futur!

En avez vous conscience?

Une chose est certaine, le positif attire le positif . Si vous voulez que les choses changent dans votre vie, il va falloir commencer par changer votre façon de penser . Pas si simple me direz vous! Evidemment que cela n’est pas simple, sinon je ne serais pas la!

On a toujours tendance à se focaliser sur ce qui nous arrive de moins bien or il nous arrive des tonnes de choses agréables… un câlin avec ses enfants, son animal de compagnie, un rayon de soleil qui vient nous caresser la peau ( bon en ce moment c’est plutôt rare je vous l’accorde), un moment de rigolade avec ses amis, un client agréable dans la journée, une personne qui nous laisse passer en voiture… On a le choix de se concentrer sur toutes ces petites choses ou bien sur ce qui nous a ennuyé au cours de la journée.

Pour commencer , il y a, à mon avis, une toute première chose a mettre en place, c’est la gratitude. Ecrivez sur un cahier chaque soir avant de vous endormir les choses pour lesquelles vous avez de la gratitude.

Merci pour ce bon repas, merci pour ce moment avec mes enfants , merci pour cet appartement, cette maison, merci pour ces amis qui m’entourent, merci pour ce lit confortable… Le but étant de ressentir au plus profond de vous cette gratitude. Soyez réellement heureux de tout ce que vous avez. Mettez vous dans la peau de quelqu’un qui n’a rien, ni bien matériel, ni eau potable, ni douche… rien! Voyez déjà à quel point vous êtes chanceux, ressentez cela en vous!

Je vous assure que c’est déjà un très bon début pour attirer à vous ce que vous souhaitez.

Vous savez pourquoi???

Parce que vous vous mettez dans un état de joie et cette joie va appeler le positif dans votre vie. Ne me croyez pas, essayez! vraiment !

 

 

 

 

Cvia Blog